Entreprendre : Comment rédiger un business plan ?

Publié le : 05 avril 20214 mins de lecture

Lors d’une création d’entreprise, la réalisation d’un business plan est obligatoire. Il s’agit d’un document de référence du créateur d’entreprise. Un outil de présentation permettant de déterminer une stratégie et de réaliser un projet pour atteindre un objectif. Tant sur le fond que sur la forme, le business plan est tenu d’être impeccable.

Bien rédiger un business plan

Le business plan est une présentation d’un projet de création d’entreprise. En d’autres termes, c’est un moyen de convaincre les investisseurs. Rédiger un business plan consiste généralement à former une feuille de route sur la conception d’une entreprise. Ce document détaille les actions indispensables pour mener au mieux un projet. Pour les investisseurs, il permet de vérifier la rentabilité de l’activité de la nouvelle enseigne. Celle qui doit être présentée en tête du plan d’action est l’executive summary. Certes, il s’agit de la dernière étape de la rédaction. Pourtant, c’est ce qui intéresse les investisseurs ou banquiers en premier lieu. L’executive summary est ce qui informe le plus sur le projet.

La présentation du projet et la structure de l’entreprise

Pour rédiger un business plan, il est nécessaire de bien présenter son projet. C’est la première partie de ce document professionnel. En effet, cette partie renseigne le descriptif du produit, le marché et la stratégie ou objectif du projet. Après avoir évoqué les détails du produit et la situation du marché, il faut parler du porteur de projet. Il en est de même pour la structure de l’entreprise à créer. Pour ce faire, des renseignements précis sur l’équipe porteur du projet sont sollicités. Quant à la structure, le business plan informe sur la forme juridique, la répartition des missions dans l’équipe et le capital.

Les prévisions financières

Rédiger un business plan ne se limite pas à présenter le projet proprement dit. En plus de cela, il faut mentionnes vos prévisions financières. Il s’agit encore d’une des mentions qui intéressent le plus les investisseurs. Ces différentes informations financières démontrent la rentabilité de l’activité. Elles doivent être réalistes, claires et compréhensibles. De ce fait, le porteur du projet doit assurer une excellente présentation des prévisions financières. Sur ce, il a l’obligation de mentionner un plan de financement, un plan de trésorerie et un compte de résultat. À la fin de la rédaction du business plan, il faut un seuil de rentabilité ou un point mort. C’est une estimation de la date où l’activité commence à être rentable.

Plan du site